MONOCYCLE ELECTRIQUE : GUIDE D’ACHAT ET D’UTILISATION

De plus en plus nombreux à fréquenter les trottoirs français, les monocycles électriques sont un moyen de mobilité urbaine, à la fois ludique et pratique. Ils permettent de se déplacer en ayant les mains libres, et en utilisant ses deux pieds. C’est certainement aussi le plus compact des modes de déplacement.

Son plus grand avantage, c’est qu’il ne craint pas les bouchons. Il est à la fois économique et écologique : vous n’aurez ni frais de carburant, ni place de parking, ni frais d’assurance à débourser.   Il suffit de charger la batterie de votre monocycle, poser vos deux pieds sur les pédales, ensuite parcourir toute la ville librement et aisément.

UN MONOCYCLE ELECTRIQUE, C’EST QUOI ?

Le monocycle électrique est né des recherches et de l’imagination de deux Français à savoir Janick et Marc Simeray en 2005. C’était en 2011 que les deux inventeurs ont accordé sous contrat, une licence sur les droits de leur brevet  à l’entreprise américaine Invetist.

Fondée par Shane Chen, cette dernière est donc la première société à avoir créé un monocycle électrique. Elle a été suivie par d’autres fabricants dont Ninebot, GotWay, Inmotion et Kingsong.  

Depuis son invention, le monocycle électrique ne cesse de s’améliorer. Aujourd’hui, il est devenu le moyen de transport individuel le plus avancé du marché.

Le mode de fonctionnement du monocycle électrique est assez simple à comprendre. Tout d’abord, il faudra souligner qu’il s’agit d’un appareil 100% électrique.

ll est  doté d’un moteur,  une batterie rechargeable sur secteur, deux marches pieds repliables ainsi que d’une roue carénée auxquels des capteurs ont été intégrés.

Son principe de fonctionnement est presque assez similaire au gyropode. Le monocycle électrique se distingue de ce dernier par la manière dont il est guidé.

En effet, contrairement au monocycle, le gyropode comporte un guidon et deux roues. Pour le faire fonctionner, l’utilisateur doit s’incliner vers l’avant. Plus l’utilisateur s’incline en avant, plus la roue tourne vite.

Puisqu’il ne comporte pas de guidon, le changement de la trajectoire se commande par des pressions des mollets sur la roue. Il ne comporte pas de frein manuel, pour arrêter la rotation de la roue, il suffit de se redresser.  

CRITERES PRIMORDIAUX POUR LE CHOIX D’UN MONOCYCLE ELECTRIQUE

Il existe une grande variété de modèles et de marques de monocycle électrique. Pour trouver le meilleur monocycle électrique, il faut tenir compte de quelques critères importants comme le poids, la charge maximale recommandée, les caractéristiques de la roue, la vitesse maximale autorisée, l’autonomie, la capacité, la durée de vie et le temps de charge de la batterie.

  • Le poids de l’appareil

Il importe de choisir un monocycle électrique le plus léger possible s’il peut vous arriver de temps en temps d’emprunter des endroits inaccessibles ou interdits comme les escaliers ou les gares, les lieux publics ou alors entrer dans des locaux où l’utilisation d’un monocycle n’est pas autorisée ou est inadaptée, comme les magasins ou les lieux de travail.

Le poids d’un monocycle varie entre 10 à 14 kg. Les plus légers peuvent peser moins de 9,5kg. En général, plus l’appareil est lourd, plus l’autonomie de sa batterie est importante. Les appareils jouissant d’une grosse autonomie peut peser plus de 14kg.

  • La capacité de charge maximale recommandée

    La capacité de charge maximale d’un monocycle électrique varie selon le modèle. En général, elle se situe aux alentours de 110kg. La plupart des modèles disponibles sur le marché proposent une capacité de charge de 120kg.

    Si vous pesez dans les 100 kg et que vous portez un sac à dos de 30kg, cela pourrait entrainer un dysfonctionnement du moteur de votre monocycle dont la capacité de charge maximale autorisée est de 120kg.

  • Une roue ou roues jumelées

Un monocycle électrique peut être constitué d’une seule roue ou de deux roues jumelées dans sa carrosserie.  L’avantage du modèle à deux roues, c’est qu’il permet une meilleure stabilité. Ce genre de monocycle vous permet de rouler à faible vitesse dans le cas où vous devez rouler à travers une foule de piétons.

Avec ce type de monocycle, vous n’aurez pas besoin de mettre un pied sur terre, lorsque vous devez vous arrêter face à un obstacle. Cela revient à dire qu’il est plus facile de se maintenir en équilibre sur un monocycle à deux roues jumelées que sur un monocycle à une seule roue.

Si vous cherchez par contre des sensations, le monocycle à roue unique est l’idéal. Ce dernier est plus facile à manœuvrer en virage.

Exemple de monocycle (une roue)

Exemple de 2 roues électriques (roues jumelées)

  • La vitesse du monocycle

La vitesse du monocycle électrique peut aller de 18km/h à 25km/h. Il est inutile d’investir dans un modèle qui roulera à 25km/h si la plupart de vos déplacements se font en ville. Dans un endroit très fréquenté, la vitesse moyenne est de 12km/h, 6km/h sur les trottoirs.

Toutefois, en général, vous ne pouvez généralement pas dépasser les 20km/h. Si vous êtes débutant, vous n’avez pas non plus besoin d’investir dans un modèle qui roule à grande vitesse.

Si vous devez chaque jour parcourir de grandes lignes droites, il est tout même préférable de choisir un modèle capable de rouler à plus de 20km/h. Il serait trop ennuyeux d’être obligé de rouler trop lentement alors que le chemin est libre.

  •  La taille de la roue

Les dimensions de la roue ont une influence sur le niveau de stabilité et la maniabilité du monocycle électrique. Le diamètre des monocycles classiques se situent en général entre 14 et 16 pouces. Pour les amateurs de sensations, rien n’est comparable aux modèles plus petits offrant un diamètre de 10 ou 12 pouces (Fastwheel classique, Fastwheel super).

Des modèles comme Fastwhel Eva Classic ou Gotway Mten peuvent vous satisfaire si vous faites partie de cette catégorie d’utilisateurs. Pour plus de sécurité, vous pouvez pourtant opter pour un modèle plus grand de 18 pouces comme le Solowheel Xtrem, Fastweel Ring ou le Gotway super. Si vous optez pour un monocycle électrique de grand diamètre, vérifiez quand même sa largeur.

Une grande largeur optimise la stabilité, mais est plus difficile à manier. Il en est de même pour les roues jumelées. Si elles sont trop larges, elles deviennent moins confortables à conduire.

    • Autonomie de la batterie

Il importe aussi de choisir son monocycle électrique en se basant sur l’autonomie sa batterie. Certains modèles ont une petite autonomie de 10 à 15km, c’est le cas de l’Airwheel X3, le Airwheel Q3, le Fastwheel classique…

D’autres proposent une autonomie de 20 à 25km, comme l’Airwheel X8, le Fastwheel Super, l’Inmotion V3…

Certains modèles sont capables de rouler sur 30km ou plus avant un nouveau chargement, c’est le cas de l’IPS Lhotz, le Kingsong 340 ou encore le Ninebot one

Les modèles les plus performants, et souvent aussi les plus lourds, offrent une autonomie de plus 40km ou plus comme le Kingsong 14C 680 ou le Gotway MCM4 680.

  • Capacité de la batterie

L’autonomie de la batterie dépend en général de sa capacité mesurée en Wh. L’idéal est  monocycle électrique dont l’autonomie de la batterie vous permet de faire un aller-retour sans chargement. Si vous devez parcourir une longue distance, optez pour un appareil qui vous permet au moins d’atteindre le premier point de chargement.

Notez qu’il y a une corrélation entre la capacité et l’autonomie de la batterie. A titre d’exemple, une batterie de 132Wh offre une autonomie de 10-15km, une batterie de 170 Wh permet de parcourir entre 15-23km, une batterie de 260Wh permet de rouler jusqu’à 35km, une batterie ayant une capacité de 340Wh, peut faire tourner le moteur sur 50km.

  • Le temps de charge de la batterie

Il faut en moyenne 90 minutes pour charger complètement la batterie d’un monocycle électrique. Cela dépend cependant de la capacité de la batterie, et bien sûr aussi du modèle et de la marque de l’appareil.

A titre d’exemple, une batterie d’une capacité de 130Wh se recharge complètement en 60 minutes ;  Fastwheel classique se charge en 45 minutes ; les modèles comme Ninebot E, Gotway 320, Solowheel demande un temps de chargement de 60 à 90 minutes ; pour charger complètement un Ninebot E+, il faut environ 120 minutes.

Les batteries à grande autonomie comme Kingsong 680Wh, Gotway MCM2680, ou Gotway MCM4s 680 demandent environ 4 à 5 heures de chargement.

  • La durée de vie de la batterie

A condition que vous optiez pour une bonne marque, vous pouvez profiter pleinement de la batterie d’origine de votre monocycle électrique pendant les deux premières années d’utilisation. L’autonomie de la batterie diminue ensuite progressivement au fur et à mesure des cycles de recharge.

Les fabricants les plus sérieux proposent une garantie pour ce composant, dont la durée peut atteindre 6 mois sur les modèles haut de gamme. La plupart des fabricants vendent des batteries de rechange.

Il est également possible de trouver sur le marché des batteries compatibles. Pour s’assurer de la réussite et de l’efficacité de l’installation, il faudra toutefois faire appel à un professionnel.

  • Monocycle électrique avec ou sans selle

Un monocycle électrique se décline dans une version sans selle et une version avec selle. La version sans selle vous offre une grande liberté de mouvements contrairement au modèle avec selle.

Le monocycle électrique sans selle est aussi plus facile à conduire qu’un monocycle avec selle. Lors d’un virage serré, il est plus difficile de manœuvrer un modèle avec selle. Le monocycle sans selle permet aussi un freinage beaucoup plus rapide qu’un monocycle  avec selle.

Dans le cas où vous devez rouler sur un terrain accidenté (article sur le monocycle tout terrain) avec un monocycle à selle, c’est votre dos qui subira les chocs. Au contraire, ces derniers sont amortis par les jambes si vous roulez avec un monocycle dépourvu de selle.

  • Monocycle électrique avec ou sans poignées

Certains modèles de monocycle électrique sont équipés d’une poignée télescopique. Souvent présent sur les modèles lourds de 14 kg ou plus, la poignée vous permet de transporter votre véhicule de déplacement personnel aisément, rapidement et sans effort dans les lieux où son utilisation n’est pas autorisée.

Vous pouvez alors transporter votre appareil en mode trolley lorsque vous êtes dans un magasin, sur les quais, ou autres lieux publics. La poignée peut être intégrée à l’appareil, ou est fournie en accessoire.

On peut citer parmi les modèles avec poignée intégrés F-Wheel Dolphin 5 et Inmotion V3. La poignée est proposée en tant qu’accessoire pour certains modèles comme Ninebot One.   

  • Les alertes

Le meilleur monocycle électrique est équipé d’un système de signalisation. En effet, il émet un signal sonore lorsque votre conduite risque de nuire à votre sécurité. Ainsi, ce genre de monocycle émet un signal sonore lorsque vous atteignez la vitesse maximale autorisée, la limite d’inclinaison des pédales, ou lorsque la batterie est presque épuisée.

Ces alertes sont conçues de manière à vous empêcher de dépasser les limites. Croyez-le, si vous vous obstinez à aller au-delà des capacités de l’appareil, le moteur de celui-ci peut lâcher et vous expose à des risques d’accidents. Les alertes sonores sont souvent accompagnées d’un tilt-back,  un dispositif qui relève progressivement la pédale lorsque la vitesse maximale est atteinte.

Il est possible pour la plupart des modèles d’ajuster la capacité de l’appareil au-delà de laquelle les alertes se déclenchent. Pensez toutefois à toujours activer vos alertes, car elles vous protégeront d’un arrêt brusque du moteur qui pourrait entrainer une chute brutale et douloureuse. 

  • Eclairage

Pour optimiser la sécurité des utilisateurs pendant les déplacements, les fabricants ont eu l’idée d’intégrer des systèmes d’éclairage à leurs appareils. Bien entendu, l’éclairage des monocycles n’est pas aussi visible que les feux d’une voiture ou d’une moto.

Il peut s’agir d’un simple bandeau de LED coloré pour certains modèles. Ce dernier ne vous aide pas à mieux voir votre chemin, mais à vous faire remarquer par les autres utilisateurs de la route.

Pour d’autres modèles, c’est un véritable éclairage qui contribue à améliorer la visibilité de la route. En zone urbaine, ces éclairages sont d’une grande utilité. Si vous devez pourtant parcourir un chemin très sombre, pensez à vous munir d’un éclairage supplémentaire, ou alors utiliser un autre moyen de déplacement.

  • Haut parleur bluetooth

Qui n’aimerait pas accompagner son trajet de ses chansons favorites ou de ses artistes préférés ? Les fabricants ont largement pensé à ce détail et ont ajouté des haut-parleurs bluetooth à leur monocycle. Ne vous attendez tout de même pas à une qualité sonore comparable à celle que vous pouvez entendre dans votre voiture.

Ne soyez toutefois pas déçu, vous aurez droit à une qualité de son supérieure à celle de votre Smartphone. Vous pouvez ajuster le volume des haut-parleurs en fonction de vos besoins, en veillant pourtant à ne pas déranger les autres utilisateurs de la route.

  • Application smartphone

Le meilleur monocycle électrique est souvent paramétrable au moyen d’un smartphone. Pour cela, il faut installer une application Bluetooth sur son téléphone intelligent. Ce programme permet en effet de garder un œil sur le fonctionnement du monocycle électrique.

Vous pouvez vous en servir pour contrôler à distance le niveau de charge restant de la batterie, la vitesse à laquelle le monocycle roule, ainsi que le nombre de kilomètres effectués par l’appareil.

Il est également possible d’utiliser l’application pour modifier la limite de vitesse ou d’inclinaison qui enclenche les alertes sonores ou le tilt back. Avec cette application, vous pouvez également réaliser une mise à jour du logiciel interne de votre appareil pour profiter des dernières fonctionnalités ajoutées par le fabricant.

  • Le prix du monocycle électrique

Au moment de choisir son monocycle électrique, il faut également tenir compte de son prix. Les prix sont variables en fonction de la capacité de l’appareil, l’autonomie de sa batterie, sa capacité de charge maximale, sa durée de garantie, son modèle et sa marque.

Le monocycle électrique d’entrée de gamme coute environ 700€. Le prix peut s’élever à plus de 2000€ pour les appareils les plus performants. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’une roue bas de gamme n’offre pas le même niveau de sécurité qu’une roue haut de gamme.

Si vous comptez vous servir de votre monocycle tous les jours, ne négligez pas le niveau de qualité. N’oubliez pas de faire des comparaisons pour trouver le meilleur rapport qualité-prix.

  • La marque et la durée de garantie  

Un autre critère de choix d’un monocycle électrique, c’est sa marque. Un bon fabricant investit toujours des sommes colossales pour faire connaitre sa marque, travailler sa notoriété et fidéliser ses clients. Une grande marque fait en sorte de ne jamais décevoir ceux qui l’ont choisi. De ce fait, la réputation d’une marque est souvent signe de qualité.

Ce n’est pas pour rien que la plupart des gens préfèrent acheter plus cher une marque qu’ils connaissent que d’investir dans une autre bon marché. En outre, une marque connue propose généralement une durée de garantie plus longue. Ce qui n’est pas le cas des petits fabricants, qui ont peur qu’on décèle les défauts de fabrication de leurs produits.

FAIRE SES DEBUTS AVEC UN MONOCYCLE ELECTRIQUE

Est-il est facile d’apprendre à conduire un monocycle électrique ? Est-ce que cet appareil me convient ? Est-ce que je pourrais regretter mon achat ? Est-ce que je pourrais être capable de réaliser de belles acrobaties avec ce genre d’appareil ? Est-ce que je peux devenir un as de la conduite de monocycle électrique ?

De nombreuses questions peuvent vous venir à l’esprit au moment où vous pensez à acheter un monocycle électrique. Tout ce que vous devez savoir, c’est que ces personnes que vous croiser manœuvrant avec brio leur monocycle, ont toutes connu le stade débutant. La vraie question est : Combien de temps faut-il pour vous de passer du stade débutant au compétent.

Une personne qui s’y connait en vélo ou en ski apprend généralement plus vite la conduite d’un monocycle électrique. Quelques séances suffisent et elle maitrisera absolument toutes les techniques de conduite.

Les bases que vous devez comprendre pour bien débuter

Vous voyez c’est pas si compliqué même à 67 ans on peut utiliser un monocycle electrique

  • Démarrer

Avant de pouvoir démarrer, il faut d’abord monter et poser les deux pieds sur les pédales. Durant les premières séances d’apprentissage, vous pouvez faire appui sur un mur ou un poteau pour garder l’équilibre.

Vous devez ensuite bien fixer le mollet contre le coussinet. Pour démarrer l’appareil, il suffit de pencher légèrement la pédale vers l’avant.

  • Manœuvrer

Comment manœuvrer avec une monoroue électrique ? Au début, cela peut sembler difficile. Toutefois, après quelques séances de répétition, vous finirez par vous habituer et ne plus trop réfléchir lorsque vous devez prendre un virage.

En effet pour changer de direction, il faudra faire une légère inclinaison de côté, en faisant tourner les épaules et la tête vers le sens du virage souhaité.  

  • Franchir les trottoirs

Avec votre monocycle électrique vous pouvez traverser les mêmes chemins que ceux accessibles aux trottinettes, fauteuils roulants, poussettes, chariots de courses, skateboards, rollers…

Cet appareil est capable de franchir les obstacles de 6cm de haut. Si le trottoir ne comporte pas d’abaissement, il vous faudra poser un pied au sol et diriger le monocycle avec l’autre pied en contrebas du rebord du trottoir.

  • Franchir les reliefs

Le monocycle électrique peut rouler à une vitesse constante en descente comme en montée. Dans les montées, vous allez ressentir les mêmes sensations que dans un ascenseur.

Dans les descentes, la vitesse du monocycle peut s’accélérer ou diminuer. De toutes les manières, c’est vous qui avez le contrôle, donc vous pouvez modifier la vitesse de descente en fonction de votre mode de conduite.  

  • Ajuster la vitesse

Vous n’avez pas de bouton à appuyer pour modifier la vitesse de descente ou décélérer la roue en présence d’un obstacle. En effet, il vous suffit d’incliner votre corps pour accélérer et vous redresser légèrement pour atténuer la vitesse.

Sur certains modèles, dès que vous franchissez la vitesse maximale, l’appareil envoie une alerte sonore. C’est sa manière de vous signaler que vous devez vous ralentir. Un dépassement de cette limite peut entrainer un dysfonctionnement ou un arrêt brutal du moteur.

  • Arrêter le moteur

C’est certainement l’opération le plus simple avec un monocycle électrique. Pour arrêter le moteur, il vous suffit de vous pencher en arrière, ensuite déposer un pied au sol.  

  • Déplacement en ville

Il existe quelques conseils à retenir lorsque vous rouler avec un monocycle électrique en ville. Décrocher un appel alors que vous êtes sur une roue qui tourne peut causer un accident, pensez donc à vous munir d’un kit piéton anti-vent. Lorsque vous croisez ou voulez dépasser un chien et son maitre, évitez la laisse et diminuez la vitesse à 6km/h de manière à ne pas les surprendre. Evitez de faire une forte inclinaison sur les surfaces carrelés ou marbrés pour éviter de vous tomber, surtout lorsque celles-ci sont humides. Il est également préférable d’éviter ces sols lorsqu’ils sont trop pentus.

  • Savoir où rouler

Comme les rollers, les skates, les Segway, les trottinettes, les fauteuils roulants et d’autres moyens de déplacement personnel, le monocycle électrique peut rouler sur les trottoirs. Ce mode de déplacement est bien accueilli par les piétons.

  • Au quotidien

Si vous comptez vous servir régulièrement et quotidiennement de votre monocycle électrique, vous ferez mieux d’avoir plusieurs chargeurs, dont un doit rester à la maison, un autre à votre lieu de travail et un autre avec vous. Vous pouvez garder votre monoroue au pied lorsque vous êtes dans les escalators, par contre vous devez la soulever lorsque vous traversez un escalier. En cas d’orage, n’oubliez pas de protéger votre monoroue de l’humidité.

  • Au moment de l’apprentissage

Pour apprendre rapidement, il faudra commencer par se préparer. Chargez votre monoroue et prenez le temps de lire les instructions d’utilisation fournies par le fabricant. Vous pouvez vous équiper d’un accessoire d’apprentissage comme une sangle ou une roue pour débutant durant les premières séances de conduite. Pour le choix du lieu, préférez un espace longeant un mur, comme un couloir.

LOI REGISSANT L’UTILISATION D’UN MONOCYCLE ELECTRIQUE

Aucune règle spécifique ne régit l’utilisation d’un monocycle électrique. De plus, selon la déclaration de la Commission Européenne datant du 12 juillet 2002, ce type de moyen de transport personnel n’est pas considéré comme des véhicules terrestres motorisés. Ainsi, les lois régissant les mini-motos et les scooters ne s’appliquent pas sur les monoroues.

Cela ne signifie pourtant pas que vous pouvez rouler comme bon vous semble sur les voies publiques. En utilisant un accessoire piéton, vous devez suivre les mêmes règles de conduite que les personnes à pied, ainsi vous conformer au code de la route relatives aux piétons comme le stipulent les articles R. 412-34 à R. 412-43. Aussi, comme tout usager de la voie publique, vous devez respecter les règles élémentaires de courtoisie routière.

En Belgique, des lois ont été adoptées à l’encontre de l’utilisation de la monoroue. Depuis le 1er octobre 2016, les utilisateurs de ces moyens de déplacement personnels doivent respecter les mêmes règles que celles qui régissent les cyclistes. Ainsi, en utilisant une monoroue sur une voie publique belge, vous ne pouvez pas dépasser la limite de 18km/h. Aussi, lorsque vous êtes sur un trottoir, la vitesse maximale autorisée est de 6km/h.

Où rouler avec sa monoroue électrique ? Vous pouvez vous servir de votre monoroue électrique dans les lieux privés et intérieurs. Comme indiqué plus haut, ce moyen de déplacement, considéré comme un accessoire piéton peut donc aussi rouler sur les zones piétonnes à savoir les trottoirs. Il est également autorisé en pleine nature, sauf indication contraire. Il faudra donc éviter toute voie réservée aux véhicules, sauf avis contraire d’une autorité compétente.

LES AVANTAGES DE ROULER EN MONOCYCLE ELECTRIQUE

Pratique, silencieux, sécurisant, économe, voilà les principaux avantages d’un monocycle électrique. Notez qu’il n’est pas réservé  à un usage récréatif. Il s’agit d’un véritable mode de déplacement, qui peut rendre votre quotidien, voire votre vie plus simple.

  • Pratique et silencieux

En disposant d’un monocycle électrique, vous n’êtes plus obligé de prendre la voiture pour acheter du pain à la boulangerie. L’autonomie de batterie de ces appareils vous permet de réaliser vos petites courses quotidiennes d’une dizaine de kilomètres, en toute aisance. Vous pouvez aussi vous servir de cet appareil pour vous rendre rapidement au travail ou à votre bureau, en évitant les bouchons.

Pour certains métiers, l’usage d’un monocycle électrique peut rendre le travail plus efficace. C’est le cas des policiers ou des agences de sécurité qui doivent faire des rondes, ou des livreurs qui doivent se déplacer d’un endroit à un autre pour respecter les délais de livraison.  

Rouler sur un monocycle électrique vous donne l’impression de faire du sport. Vous pouvez rouler vite sans vous épuiser, tout en profitant d’une totale liberté de mouvements. D’un seul mouvement vous pouvez accélérer, déceler ou freiner.

Les gens apprécient aussi le fonctionnement silencieux de la monoroue électrique. Si vous n’aimez pas le silence, vous avez la possibilité d’écouter vos morceaux favoris en profitant de la puissance des haut-parleurs intégrés à certains modèles. Il suffit pour cela d’activer le bluetooth de votre téléphone et celui de votre monocycle.

  • Performant et sécurisant

Le monocycle électrique est un appareil performant et sécurisant. N’oubliez pas que la plupart des modèles disponibles sur le marché sont équipés d’un système d’alerte et de ralentissement automatique pour vous protéger d’un arrêt brusque du moteur en cas de surpassement de la vitesse maximale supportée.

En outre, le moteur gyroscopique auto-stabilisé optimise l’équilibre avant-arrière pour assurer un meilleur confort de conduite. Les pneus sont par ailleurs conçus avec une matière de qualité avec une grande capacité d’adhérence au sol. Si vous avez trop peur de tomber, vous pouvez opter pour un modèle équipé de roues jumelées.  

L’absence de guidon figure aussi parmi les avantages indéniables de cet accessoire piéton. En cas de chute, vos mains et vos bras sont libres pour vous permettre de trouver rapidement l’équilibre. Si l’appareil est doté d’un guidon, le fait d’être gêné par le guidon peut vous causer de plus importantes blessures.

  • Economique à l’usage

Le monocycle électrique est un des moyens de déplacement les plus économiques à l’usage. Pour 10 000 km, le cout total de possession d’un scooter à moteur thermique peut s’élever à 4000€, tandis que pour la monoroue électrique c’est environ 2000€. Ce qui fait de la roue électrique le moyen de transport le plus abordable, c’est notamment l’absence de frais d’assurance, des frais d’entretien et d’essence. Pour rentabiliser votre investissement, pensez toutefois à choisir un appareil muni d’une batterie de qualité.

  • Possibilité de commander sa monoroue avec son smartphone

Le monocycle électrique embarque normalement un bouton d’allumage, un bouton de connexion bluetooth, une jauge de batterie…La plupart des modèles ne sont toutefois pas équipé d’un bouton qui permettrait de paramétrer les effets sonores et lumineux, le recalibrage de la roue, la vitesse, le niveau de sensibilité et mode de conduite. Ces différents réglages ne sont possibles qu’avec une application spécifique.

Heureusement que les fabricants proposent aux utilisateurs une application compatible avec tous les smartphones. Il suffit alors d’en installer sur votre téléphone intelligent, et vous aurez un parfait contrôle du fonctionnement de votre accessoire de déplacement.

COMPARAISON AVEC D’AUTRES MOYENS DE DEPLACEMENT

On pourrait se demander s’il est plus avantageux de marcher à pied plutôt que de monter sur un monocycle électrique, ou de conduire un vélo électrique plutôt que rouler avec un monocycle électrique. Certains peuvent également imaginer qu’il est préférable d’investir dans un gyropode ou un roller que dans un monocycle électrique. Quels sont les avantages du monocycle électrique par rapport aux autres moyens de déplacement personnel ?

  • Monocycle électrique et marche à pied

Le monocycle électrique vous permet de vous déplacer plus rapidement que la marche à pied. C’est clair, la machine est équipée d’un moteur qui vous permet de rouler librement sans vous fatiguer. Elle élargit le territoire que vous pouvez parcourir, tout en diminuant le temps de trajet.  Imaginez qu’en marchant vous pouvez faire 1 à 6km/h, alors que sur un monocycle, vous pouvez faire 5km à 20km/h. Vous pouvez donc effectuer vos emplettes plus rapidement avec un monocycle électrique. Vous gagnerez ainsi du temps pouvant vous être utile pour vos autres occupations.

  • Monocycle électrique et vélo électrique

Un vélo à assistance électrique est-il plus avantageux qu’un monocycle électrique ? Vous devez savoir que rares sont les entreprises qui acceptent dans leurs locaux un vélo, même s’il s’agit d’un vélo électrique. Vous devez l’accrocher au pied de l’immeuble pendant les heures de travail. Au contraire, un monocycle électrique peut être transporté partout. Vous n’êtes pas obligé de le laisser dehors pendant que vous faites vos emplettes au supermarché ou pendant que vous travaillez au bureau. Il suffit pour cela d’investir d’un modèle léger, doté d’un trolley.

  • Monocycle électrique et gyropode

Le gyropode est une plateforme à deux roues muni d’un manche et guidon. Son inconvénient, c’est sa taille, plutôt imposant par rapport au monocycle électrique, ce qui le rend peu pratique dans les voies publiques et dans les passages serrés. Lorsqu’il est en marche, il émet aussi du bruit plus ou moins gênant.

Le gyropode (monocycle avec guidon) est souvent employé dans le cadre professionnel. On doit dire qu’il simplifie le travail des policiers, des agents de sécurité, du personnel des sociétés de logistique…. Si vous cherchez un moyen de déplacement pratique, qui peut passer dans les trottoirs étroits, qui plus est discret, le monocycle électrique est le moyen de déplacement dont il vous faut.   

  • Monocycle électrique et roller

Les rollers sont plutôt considérés comme des accessoires à usage récréatif. Le monocycle électrique est considéré comme un vrai moyen de déplacement. Avec un monocycle électrique, vous pouvez freiner simplement et efficacement. Vous pouvez rouler confortablement sur n’importe quel type de surface, y compris les pavés. Certains modèles de monocycle électrique vous permettent de diffuser vos chansons favorites pendant vos déplacements, une option que vous ne trouverez pas sur un roller. On peut aussi dire que le monocycle électrique est aussi plus classe que le roller. Vous n’aurez pas honte de l’amener au bureau.

QUELQUES REGLES A RESPECTER POUR UNE UTILISATION SECURISEE

Vous devez toujours veiller à votre sécurité lorsque vous utilisez un monocycle électrique. Les accidents peuvent arriver à n’importe quel moment. Le mieux c’est de toujours prendre les précautions nécessaires.

La zone la plus sensible de votre corps est la tête. Même si vous allez rouler à 6km/h, protégez-vous la tête d’un casque pour vélo, skateboard ou roller. Pensez aussi à vous protéger les genoux et les poignets. Vous trouverez sur le marché des protèges efficaces et performants de votre pointure.

Avant de partir, vérifiez toujours le gonflage du pneu. Il ne doit pas être ni trop gonflé ni sous gonflé. Un gonflage adéquat vous assure un meilleur confort de conduite. La pression idéale est de quatre bars environ pour la roue d’un monocycle électrique.

Equipez-vous également d’une protection pendant la période des pluies, afin de protéger votre appareil. Si votre monocycle électrique est défaillant, il est préférable de le faire réparer avant de le réutiliser. Si votre appareil dégage une odeur anormale, il vaut mieux également le laisser pour éviter tout risque d’accident.

N’oubliez pas que votre appareil est équipé d’une batterie. Celle-ci ne doit pas être démonté ni modifié, sauf par un professionnel. Evitez de le trouer ni de l’endommager. Si vous remarquez une fuite ou une déformation de la batterie, arrêtez tout simplement d’utiliser l’appareil.  

Entretien d’un monocycle électrique

L’un des plus grands avantage d’un monocycle électrique, c’est l’absence d’entretien. Comme il ne comporte ni engrenage, ni courroie, ni chaine, vous n’aurez pas  besoin de faire un graissage. En général, les composants d’une batterie intégrée à un monocycle électrique sont de grande qualité. Le changement de la batterie n’est pas nécessaire qu’après environ 10 000km parcourus. Il faut cependant souligner que la durabilité de la batterie dépend de la marque de l’appareil.

En ce qui concerne les pneus, ils sont fabriqués à partir d’une matière ultra résistante dont la durée de vie est élevée. Vous n’aurez généralement pas besoin de changer le pneu de votre monocycle qu’en cas de crevaison.